welink-logo
L’intelligence artificielle et l’expertise comptable

L’intelligence artificielle et l’expertise comptable

  • Le monde de la comptabilité souffre d’un problème d’image et d’un manque de renouvellement des professionnels du chiffre. En Belgique, on compte 5000 comptables et fiscalistes selon l’Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes Agréés (ICE). Cependant lui aussi vit sa transition numérique. Mais cette digitalisation est-elle une opportunité ou un coup de grâce pour le métier de comptable ?

    La technologie et ses possibilités

    L’intelligence artificielle et le machine learning permettent l’automatisation de plusieurs tâches autrefois manuelles, l’encodage de facture, la saisie d’opérations ou encore les analyses financières et comptables. La digitalisation permet donc un gain de temps et une réduction du risque d’erreurs. C’est aussi une aide à la gestion de portefeuille, à l’allocation de crédit et à l’évaluation des risques.

    Cependant l’IA montre des limites. En effet, elle ne connaît pas l’empathie, ne peut pas prendre en compte un contexte et ne distingue pas le bien du mal. Elle apprend sur les bases des informations qu’on lui fournit. Aussi on peut l’amener à réagir de manière inattendue et à dévier. Ainsi, en 2018, l’algorithme de recrutement d’Amazon a fini par discriminer les candidatures féminines. Autre exemple,  le bot de Microsoft qui était devenu nazie, mizogyne et raciste en moins de 24h de présence sur les réseaux sociaux.

    Il apparaît donc que la technologie peut venir aider l’homme mais pas le remplacer. Au contraire, la machine a besoin d’être supervisée par l’humain.

    Quel sera le rôle de l’expert-comptable demain ?

    Les tâches de routine qui sont répétitives représentent encore jusqu’à 80% de la journée d’un comptable. Avec l’IA et l’automatisation, ces tâches ne feront plus partie des missions du comptable. Cependant l’intelligence artificielle ne va pas entraîner la disparition du métier mais au contraire, le rendre plus intéressant.

    Si le comptable fait un usage intelligent des nouvelles technologies, il pourra se dégager du temps et se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée qui sont plus intellectuelle et plus approfondies. Il pourra assurer un meilleur suivi client, développer un service de conseil fiscal, mettre en place des tableaux personnalisés, pousser ses analyses etc. L’IA doit être considéré comme assistant qui tient les dossiers à jour. Le comptable fournira au chef d’entreprise une vision de sa société et l’aidera dans sa prise de décision.

    Le comptable noyé sous un amas de factures et de tickets restaurant, qui ne fait que de la tenue et de la saisie comptable, est de l’histoire ancienne. Le nouveau comptable est arrivé avec son armée d’assistants intelligents. Reste aux fiduciaires et autres professionnels du métier à s’adapter et à se réinventer pour éviter de disparaître.

    Rechercher un expert-comptable
    ou un commissaire aux comptes qualifié

    Si vous avez aimé "Les nouvelles technologies, l'IA et l'expertise comptable"
    Vous aimerez aussi :

    front_page_lead

    Vous êtes Expert-comptable ?

    Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables, comptables, réviseurs & fiduciaire